WoD : Brooklyn
Univers de rôle play privatif sur Second Life, inspiré de WoD.
Caesare reducitHonoratorum aut nobilisTabernis aliquiSupraAginatiumCommemoratis praesertim
A savoir
# Information importante sur le forum ou le jeu.
# Seconde information rapide...
Contexte
Le monde n'est pas ce que vous pensez.Sous les gratte-ciel, les usines crachant leur fumée et les rues encombrées de foule humaine se cachent des choses que nous ne sommes pas censés voir.Des créatures habitent dans les ombres et les lieux cachés. Elles vous surveillent, vous traquent puis se nourrissent de votre corps et de votre âme.La vie que vous menez est un mensonge. Vos craintes les plus sombres ne sont pas des faux-semblants.Elles sont réelles.
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
WoD : Brooklyn
everything is falling apart

Partagez | 
 

 4. Les lois de La Litanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Admin
Messages : 33
Date d'inscription : 24/02/2017
avatar
Admin
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La Litanie reprend 13 versets. La loi chez les garous est essentiellement basée sur ces versets.


1. Les garous ne s'accoupleront pas avec les garous.

Cette partie de notre litanie est parfois la moins aisée à respecter, car elle fait intervenir les sentiments profonds, que la raison ne peut pas toujours contrôler. L'accouplement entre garous donne naissance aux métis, ces garous dégénérescents et difformes, qui affaiblissent notre société. De nombreuses ballades des danseurs de la lune portent sur l'histoire tragique de deux garous qui s'aimaient d'un amour impossible et interdit...

Dans la réalité : Les temps ont bien changé, et les jeunes se préoccupent de moins en moins de cette règle, ne s'occupant que de ce que leurs pulsions leur dictent, préférant de loin penser à ce qu'ils éprouvent qu'à la nation des guerriers de Gaïa. Les aînés sont consternés devant ce fait, voyant la société des prédateurs dépérir sans pouvoir y remédier.


2. Combat le ver où qu'il soit et quelle que soit sa forme.

Le but primordial de notre société était de combattre le ver, entité corruptrice, et nous nous devons toujours à présent, alors que les derniers jours approchent, de continuer ce combat, répétant les exploits de nos héros d'antan.

Dans la réalité : Puisse Gaïa avoir pitié de nous, qui avons pour la plupart oublié cette mission sacrée. Les tensions politiques, les volontés de pouvoir personnel nous ont conduits à ne plus agir dans le sens premier de notre existence...


3. Respecte le territoire de l'autre.

Autrefois, nous avions habitude d'uriner pour marques notre territoire, et il en fut ainsi jusqu'à ce que l'homidé ne prenne trop d'importance, marquant par sa présence son territoire. Nous devons à présent hurler pour nous présenter en fournissant notre nom, tribu et lignée.

Dans la réalité : Les marcheurs sur verre pensent ridicule le fait de hurler en pleine rue et en public, préférant un coup de téléphone ou un fax pour se présenter à leur arrivée. Pour la plupart des jeunes, il n'est plus besoin de se présenter << c'est un pays libre et j'irais où bon me semblera >>...


4. Accepte une reddition honorable.

Nous sommes prêts à mourir pour Gaïa, mais est-il vraiment utile de mourir de manière stupide, privant ainsi l'armée de la terre mère de valeureux guerriers. Les duels à mort sont choses courantes dans notre société, mais un combattant se rendant compte qu'il a d'ores et déjà perdu peut demander la clémence à son adversaire, en lui présentant sa gorge. Le combattant respectable et honorable est tenu de lui laisser la vie sauve.

Dans la réalité : Certaines tribus estiment que perdre est honteux, et quelques-unes d'entre elles ne respectent pas cette partie de la litanie, comme les Wendigos, les Crocs d'Argent, les Seigneurs de l'Ombre et les Fils de Fenris. Il est même connu que ces derniers déchirent la gorge de ceux qui se rendent...


5. Soit soumis à tes supérieurs.

Nous sommes une société construite sur la mentalité de meute. Si une demande d'un supérieur t'est fournie, et qu'elle ne gêne en rien ton honneur ni ton intégrité, tu devras accomplir ce qu'il te demande, car s'il t'est supérieur, c'est qu'il possède plus de mérite que toi à ce moment. Prouve-lui ce que tu vaux et à ton tour, un jour, tu donneras les ordres.

Dans la réalité : Les jeunes n'ont que faire de cette partie de la litanie, particulièrement les garous de lignée homidé, qui ne veulent pas obéir à des tas de vieux os aux crocs épointés. Les Rongeurs d'Os ignorent tout simplement cette partie de la litanie. Les Enfants de Gaïa, les Arpenteurs Silencieux et les Astrolâtres insistent sur le choix personnel en matière de respect. Les Crocs d'Argent et surtout les Seigneurs de l'Ombre font appliquer cette partie de la litanie d'une griffe de fer.


6. La première part du gibier est pour ceux dont le rang est le plus élevé.

Cette partie de la litanie arrive directement de notre nature profonde, celle du loup. Ce décret favorise évidemment la haute hiérarchie dans notre société. Il faut savoir que le gibier s'applique à toute possession, y compris les fétiches...

Dans la réalité : Ce décret est respecté par tous, mais les aînés se gardent bien d'en abuser, car ils savent que des conséquences fâcheuses peuvent ainsi survenir. << Nous,… vous aider dans cette bataille ? Mais,… très cher, vous êtes un guerrier si puissant...et vous avez tous les fétiches ! Assurément, vous pouvez vaincre ce monstre tout seul >>


7. Tu ne mangeras point de la chair humaine.

Manger de la chair humaine est un acte qui peut exposer un Garou à la corruption du Grand Ver. De plus chasser des humains (ce qui est très simple pour un Garou), et s'en engraisser, rend le Garou moins efficace pour chasser des proies plus difficiles ou se battre.

La réalité: Les Garous vivent avec une rage qui peut prendre le dessus. Bien des Garous se sont réveillés après une frénésie avec un drôle de goût dans la bouche. Certains de ces Garous voudront le retrouver.

8. Tu respecteras ceux qui sont en dessous de toi, nous sommes tous enfants de Gaïa.

Les garous sont les protecteurs du monde, noble tâche s'il en est, et nous apportons de la valeur à tout ce qui provient de notre terre mère. Ainsi, tout garou, même s'il t'est inférieur en renom, doit être respecté.

Dans la réalité : Les Seigneurs de l'Ombre respectent cette partie du code pour la forme, et la retireraient s’ils le pouvaient. La plupart des assemblées tribales ignoreront un jeune qui, grisé par sa forme de demi-loup, tuerait une créature inférieure.


9. Tu ne lèveras pas le voile.

C'est la partie la moins violée de la litanie, car nous savons que révéler notre existence est bien trop dangereux pour tout notre peuple. Récemment, des équipes spéciales ont été créés pour détruire l'équipement des cameramen et effrayer les reporters. Ici, pas de réalité, car nous savons que dévoiler notre nature est s'approcher d'une mort prématurée, tué par les forces du ver ou celle de l'inquisition.


10. N'admets pas que d'autres soignent ta maladie.

En temps de guerre les Garous n'ont pas toujours les moyens de s'occuper des infirmes. Par le passé les Garous mortellement blessés, trop âgés ou infirmes étaient tués par son sept pour qu'il ne souffre pas. De nos jours on laisse aux anciens le droit de choisir comment finir sa vie.

La réalité: Les enfants de Gaïa croient en une mort naturel pour le Garou et rejettent cette loi. Quand un Garou est trop vieux, ou ne peut continuer la lutte, il retourne (généralement) dans la société humaine ou lupine pour y mourir.


11. Le chef peut-être défié n'importe quand en temps de paix.

Nous sommes une meute, et comme toute meute, chacun, en temps de paix, peut défier le chef pour imposer son point de vue, révélant ainsi la loi du plus fort.

Dans la réalité : Certains chefs rusés s'arrangent pour ne pas être défié, tout en respectant la litanie comme il se doit. Ces chefs proclament en permanence une alerte au ver où un état de loi martiale, se protégeant ainsi des défis...


12. Tu ne défieras pas le chef en temps de guerre.

Notre nation, société guerrière s'il en est, a mis au point des tactiques de combat de meute pour combattre contre les puissantes créatures du ver. Ces tactiques nous donnent l'avantage la plupart du temps, mais peut s'avérer dangereuse si la meute est désorganisée par des conflits internes. C'est la raison pour laquelle ce décret est important. En temps de guerre, la parole du chef est immuable.

Dans la réalité : Si un chef se comporte de manière à faire perdre un combat ou sacrifie inutilement sa meute par des actions inconsidérées, un subordonné peut prendre sa place, et la société ne lui en voudras pas, bien que le gain de renom ne lui sera pas accordé, en fonction du fait qu'il a du pour ce faire violer la litanie.


13. Tu ne feras aucun acte qui occasionne la violation d'un caern.

Tout comme pour le décret concernant le voile, cette partie de notre code sacré est pris et appliqué avec la plus extrême rigueur. Les caerns sont nos derniers espaces de pouvoir, et l'âme de Gaïa. Même ramener involontairement un ennemi de la terre mère au sein de l'un de nos lieux saints est sévèrement puni.
Revenir en haut Aller en bas
http://wod-brooklyn.forumactif.com
 
4. Les lois de La Litanie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ONG doivent se soumettre aux lois haitiennes, ou doivent être expulsées
» SENAT HAITIEN EN MARCHE :PROJET DE LOA/LOIS DE MOISE J CHARLES ..
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Lois européennes insolites !!!
» Lois de bon aloi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wod : Brooklyn :: Loup-Garou :: Comment jouer un Loup-Garou ?-